TCC : Pour qui ?

Les indications sont « nombreuses » !

Longtemps axées sur les Troubles psychiatriques les TCC sont désormais considérées également comme des Thérapies de Bien Etre et même de Développement Personnel s’adressant aux problématiques communes auxquelles tous un chacun peut être confronté lors d’un accident de la Vie – ou d’un désir de changement.

  1. Difficulté relationnelle, difficultés conjugales, sexuelles, stress cumulés, insomnie, tabagisme, migraine, stress post-traumatiquephobies, peurs et angoisses, un malaise général, …
  2. Elles présentent aussi l’avantage de pouvoir atteindre des affections plus graves ou plus handicapantes comme un syndrome dépressif par exemple qui entraverait tout abord initial d’un autre problème courant.

Les thérapies cognitives et comportementales s’adressent à tous ceux, Adultes Enfants Adolescents, Couples et Familles qui rencontrent au présent ou ont rencontré à un moment de leur existence un mal-être, un obstacle environnemental, un problème d’adaptation à une situation particulière, un obstacle à leur développement :

  1.  un souci familialéducatif avec un enfant, une difficulté conjugale ou sexuelle, voire une détresse de couple ou un événement  privé traumatique, des problèmes plus grave, abusmaltraitance actuelle ou ancienne, une relation extraconjugaleviolence physique ou psychologique.
  2. un un état d’âme dû à une séparation, un divorce, un deuil, un échec professionnelrelationnel, une souffrance au travail… la solitude affective,
  3. une agression, un accident, un SPT ou Stress Post Traumatique quoiqu’il suffise de cumuler nombre de petits stress, ou divers événements pour déclencher ou ranimer des troubles psychologiques plus grave.

Les TCC sont pratiquées par des Psychologues Cliniciens, Psychiatres ou des médecins dument formés à l’Evaluation Clinique et à la Psychopathologie et disposant du titre légal de psychothérapeute.

  1. A l’origine, l’efficacité des TCC a été scientifiquement validée par des études de résultats sur  tous les troubles psychologiques répertoriés dans les grandes nosographies, CIM (Classification Internationale des Troubles Mentaux et Troubles du Comportement), ou DSM-V (American Psychiatric Association)…
  2. Elle peuvent donc atteindre et traiter les grands affections dites de l’AXE I, comme les troubles de l’humeur, ou anxieux (DépressionAnxiété GénéralePhobiesAnxiété sociale, TOC, Troubles Obsessionnels Compulsifs et TICs) les Troubles Psychotiques, l’Autisme, les Troubles de l’Identité Sexuelle, les Troubles Somatoformes, du SommeilMigraines,  Troubles des Conduites Alimentaires ( TCA), les Addictions (dépendances aux toxiques, au jeux, à l’internet, achats compulsifs…) ou lesTroubles de la Personnalité dits de l’AXE II.
  3. Certains lieux institutionnels et des Psychothérapeutes sont spécialisés, par exemple en TCA

Il y a enfin les personnes qui ressentent un besoin de se faire accompagner autant dans une épreuve que lors d’un événement heureux, de gérer le quotidien, de résoudre un problème

LES TCC NE PRETENDENT PAS TOUT RESOUDRE.

Mais appliquées à ces problématiques, avec succès le plus souvent, nous les faisons progresser.

Chaque thérapeute TCC pourra les aborder, mais bien évidemment chacun est plus compétent à s’occuper de certains domaines. Lorsqu’on sait après évaluation ne pas pouvoir traiter, nous adressons la personne, là ou il faut…

En tant que professionnels de la psychothérapie, nous sommes connus pour notre écoute empathique, notre acceptation, notre bienveillance non-jugeante, notre compassion. Mais également pour notre attitude active loin du cliché classique du thérapeute non-interactif ou passif-silencieux.

Je peux détecter si besoin ou discerner une problématique plus troublante, plus sournoise qu’un simple coaching…

Ceux qui s’adressent à un psychothérapeute TCC

1-     ont souvent une idée de leur problème, même une connaissance plus précise élaborée à partir des informations glanées dans la lecture, des émissions, le web, leurs propres recherches…

2-     Il sera bon alors de faire confirmer ces informations par le psychothérapeute.

3-     D’autres sont adressés par leur médecins traitants, ou des associations…

Rencontrer un psychothérapeute TCC est toujours un événement

Cela peut être déterminant et permet souvent de s’engager dans des changements de vie fondamentaux et importants pour soi et pour son entourage.